best of french box office

2017: Excellente année pour le cinéma québécois

Le cinéma québécois a cartonné au box-office en 2017, cumulant ses meilleurs chiffres depuis plusieurs années.

Alors qu'il y a généralement un seul film québécois qui dépasse la barre des trois millions de dollars aux guichets à chaque année, il y a eu en 2017 pas moins de deux poids lourds pour écraser la compétition et tenir tête aux superproductions hollywoodiennes.

Le grand gagnant

De père en flic 2: Le premier volet fut le long métrage le plus populaire de 2009 et sa suite toujours signée Émile Gaudreault récidive en 2017 avec plus de 6,5 millions de dollars. La recette miracle mélangeait à nouveau la comédie et l'action, alors qu'on a réuni autour de Michel Côté et Louis-José Houde plusieurs acteurs très appréciés du public comme Karine Vanasse, Patrice Robitaille et Julie Le Breton.

Une seconde place impressionnante

Bon Cop Bad Cop 2: Le film original qui a pris l'affiche en 2006 est un de nos plus gros succès commerciaux. Il était presque «normal» que sa suite le devienne aussi. Sorti au début de la saison estivale, l'effort a réussi à tenir tête à ses poursuivants américains, cumulant plus de 5,3 millions de dollars. Remplaçant Érik Canuel derrière la caméra, la réalisation d'Alain Desrochers n'a cessé d'impressionner, laissant pourtant toute la place aux engueulades humoristiques et dramatiques entre Patrick Huard et Colm Feore.

Le tour du chapeau

Junior Majeur: Même si elle est encore loin de la coupe aux lèvres avec plus de 1,6 millions de dollars, cette création - qui est toujours à l'affiche - d'Éric Tessier ne s'en laisse pas imposer. Peut-être que les déboires des Canadiens de Montréal font migrer les fans de hockey vers les salles obscures, où le résultat final est beaucoup plus éloquent. À titre comparatif, le box-office du premier tome de cette possible trilogie, Les Pee-Wee: L'hiver qui a changé ma vie, s'était élevé à plus de deux millions de dollars.

Pas en reste

Cet trio de luxe ne porte pourtant pas ombrage au reste de l'équipe cinématographique, très compétitive. Prenons par exemple la coproduction franco-québécoise d'animation Ballerina, qui a engendré plus de 1,6 millions de dollars! Un triomphe inattendu pour un dessin animé qui n'est pas issu d'un grand studio comme Disney/Pixar ou Illumination. On note également l'engouement rencontré pour Pieds nus dans l'aube de Francis Leclerc (plus de 725 000$), C'est le coeur qui meurt en dernier d'Alexis Durand-Brault (plus de 685 000$) et Les rois mongols de Luc Picard (plus de 488 000$).

Précédemment

En 2016, le film le plus populaire fut Les 3 p'tits cochons 2 (environ 2,7 millions de dollars), devant Votez Bougon (1,2). En 2015, La guerre des tuques (3,2) avait pris le dessus du Mirage (2,8). En 2014, on retrouve en tête Mommy (3,2) et en 2013, un certain Louis Cyr (4). Il faut ainsi remonter à très, très loin pour retrouver un équivalent du diptyque De père en flic 2 et Bon Cop Bad Cop 2.

Surtout que 2017 n'est pas encore terminée. Junior Majeur a encore l'occasion de marquer des buts aux guichets et Le trip à trois qui met en vedette Mélissa Désormeaux-Poulin et Martin Matte possède de très bonnes chances d'obtenir un succès fou.