vince vaughn unfinished business

Affaires non classées – Les rois de la comédie

 

Une petite compagnie est sur le point de signer un accord qui permettra à ses trois membres de vivre plus sereinement et confortablement. Mais le voyage en Europe ne se déroule pas nécessairement comme prévu pour Vince Vaughn, Dave Franco, Tom Wilkinson, James Marsden et Nick Frost.

 

 

C’est le point de départ de Affaires non classées (Unfinished Business en v.o.), le nouveau long métrage anglophone de Ken Scott qui, après Delivery Man, tente de conquérir encore davantage Hollywood. Déjà scénariste de La vie après l’amour, La grande séduction et Guide de la petite vengeance et réalisateur des populaires Les doigts croches et Starbuck, il s’agit certainement de notre auteur le plus drôle à œuvrer dans le septième art.

Il aura toutefois fort à faire dans un marché où la comédie est reine. Tout le monde aimerait devenir le prochain Charlie Chaplin ou Buster Keaton et peu y arriveront. Qui sont les successeurs contemporains de Mel Brooks, de John Landis, de Frank Oz, d’Harold Ramis, d’Ivan Reitman ou des frères Zucker qui œuvrent uniquement dans l’humour (désolé Woody Allen et les frères Coen) et dont risque de se joindre très prochainement Ken Scott? Voici nos 15 chouchous…

Judd Apatow

Qu’il réalise ou qu’il produise, sa marque de commerce se retrouve partout dans le cinéma américain des 10 dernières années. Le rire est franc et agrémenté de références au septième art, alors que l’amitié masculine ne manque pas de sincérité. The 40 Year-Old Virgin a ouvert la voie aux Knocked Up et This is 40 de ce monde.

Larry Charles

La satire est son dada et quiconque a pu voir Borat, Brüno et The Dictator en sont ressortis l’estomac noué tant ils ont ri encore et encore. Il n’y a rien de mieux que le réel et la scène politique pour offrir les gags les plus incroyables et politiquement incorrects des dernières années.

Paul Feig

C’est véritablement avec le décoiffant Bridesmaids que ce metteur en scène est devenu presque culte. The Heat en a peut-être déçu plusieurs, mais il est de retour plus tard cette année avec Spy et il travaille sur une version féminine de Ghostbuster. Sans lui, Melissa McCarthy n’aurait pas la même carrière.

Wes Anderson

Ils sont rares les auteurs qui ont un style aussi fort, que ce soit visuellement ou au niveau des thèmes abordés. Wes Anderson est dans une classe à part et après des débuts endiablés (Rushmore, The Royal Tenenbaums) et un certain flottement (The Life Aqatic with Steve Zissous, The Darjelling Limited), il est en pleine possession de ses moyens, offrant possiblement son film le plus accompli avec The Grand Budapest Hotel.

Thomas McCarthy

Alors que The Cobbler qui met en vedette Adam Sandler devrait prendre l’affiche sous peu, on ne se lasse pas de revoir The Station Agent, The Visitor et Win Win qui font tant de bien et qui amènent une humanité aux rires, une profondeur à la légèreté ambiante.

Adam McKay

Anchorman : The Legend of Ron Burgundy. Un titre mythique qui lui a permis d’épater la galerie et de traiter par la parodie tous les excès de l’Amérique. Avec Talladega Nights, Step Brothers et The Others Guys, il a offert quelques-uns des rôles les plus emblématiques à Will Ferrell qui lui doit une bonne partie de son succès.

David O. Russell

Monsieur n’a pas la réputation d’être un cinéaste facile et il a fallu attendre l’attention positive du dramatique The Fighter pour voir tout le potentiel de Spanking the Monkey, Flirting with Disaster, Three Kings et I Heart Huckabees se matérialiser. Mais maintenant qu’il est lancé, rien ne peut l’arrêter et ses Silver Linings Playbook et American Hustle sont rapidement devenus des références.

Nicole Holofcener

Les femmes aussi peuvent faire rire. Parlez-en à cette metteure en scène extrêmement talentueuse qui a toujours visé juste. Surtout qu’elle s’améliore en vieillissant, alors que ses exquis Please Give et Enough Said sont ses deux dernières créations. Pour voir une tonne de malaises entre les gens, il faut se tourner vers son cinéma.

Peter et Bobby Farrelly

Les rois de la comédie grasse et vulgaire sont peut-être en perte de vitesse, mais ils ont signé tour à tour trois classiques hilarants (Dumb and Dumber, Kingpin, There’s Something About Mary) que beaucoup de cinéastes aimeraient retrouver sur leur filmographie.

Christopher Guest

Il a popularisé les faux documentaires en apparaissant dans This Is Spinal Tap et il a mis ce style complètement à sa main avec les toujours rigolos Waiting for Guffman, Best in Show, A Mighty Wind et For Your Consideration. Lorsqu’il est difficile de dissocier le vrai du faux, c’est que le travail est bien fait.

Todd Phillips

Bien avant les trois épisodes incroyablement courus de The Hangover, il y avait les farces irrésistibles et sans prétention de Road Trip et Old School. Des sommets du début du présent millénaire qui allaient seulement annoncer la naissance d’un homme extrêmement doué qui semble être né dans le genre.

Jonathan Dayton et Valerie Faris

Ce tandem n’est pas très actif (six années se sont écoulées entre leur premier et leur deuxième et dernier film), sauf qu’ils ont une fiche parfaite. Little Miss Sunshine avait séduit tout le monde à l’époque avec son mélange de comédie et de drame et même s’il comportait plus d’humour noir, Ruby Sparks était tout aussi satisfaisant.

Trey Parker – Matt Stone

Bien entendu, il y a eu la délirante adaptation de South Park et l’encore plus marquant Team America : World Police. Mais il ne faut pas oublier que ce fameux duo se trouve derrière les inusables Cannibal! The Musical et Orgazmo, deux longs métrages incroyables qui se passent de mots.

Alexander Payne

Qu’il soit tendre (About Schmidt, Sideways) ou mordant (Citizen Ruth, Election), l’humour de cet homme enivre en un rien de temps. Il a peut-être mordu la poussière avec ses excellents The Descendants et Nebraska, mais on lui prédit déjà des Oscars pour ses prochains ouvrages.

Phil Lord et Christopher Miller

C’est le tandem de l’heure. Après un délicieux apéritif qui portait le nom de Cloudy With a Chance of Meatballs, ils ont remis au goût du jour une série désopilante (21 Jump Street et sa suite) tout en développant une lucrative licence avec The Lego Movie. Trois dérivés sont déjà en chantier et qui sait ce que l’avenir réservera.

 

Affaires non classées (Unfinished Business en v.o.) est maintenant à l'affiche.