Hunger Games: le film

Jennifer Lawrence est la reine de l'arène dans Hunger Games: le film



Jennifer Lawrence
se prête au jeu de Hunger Games: Le film. La nouvelle héroïne de cette franchise nous explique que la joute n’a pas été qu’une partie de plaisir.

Elle campe l’héroïne rebelle à qui toutes les jeunes actrices voulaient donner vie. Pendant des mois, les noms de Hailee Steinfeld, Abigail Breslin, Chloë Moretz, Saoirse Ronan, Emma Roberts et Shailene Woodley circulaient à Hollywood. Elles étaient toutes pressenties pour le rôle de Katniss Everdeen dans Hunger Games: Le film.

Mais c’est sur Jennifer Lawrence, nommée aux Oscars pour sa performance dans Winter’s Bone, que le réalisateur Gary Ross a jeté son dévolu: «C’était la décision la plus facile que je n’ai jamais eu à prendre après une audition», a-t-il révélé au magazine Entertainment Weekly. L’adaptation hollywoodienne du premier tome de la trilogie à succès de Suzanne Collins prend l’affiche ce mois-ci.

Dans le film, le régime totalitaire de Panem, ancien territoire des États-Unis, garde une population dissidente sous son contrôle en organisant le jeu annuel Hunger Games. Le gouvernement choisit au hasard deux adolescents, un garçon et une fille, dans chacun des 12 districts, qu’il mette dans une arène extérieure où le combat mortel est télévisé.

Mordue de plein air, Katniss Everdeen (Lawrence) a 16 ans lorsqu’elle se porte volontaire pour remplacer sa jeune sœur aux côtés de Peeta Mellark (Josh Hutcherson). Elle prouve qu’une jeune fille avec du cœur, du courage et des habiletés meurtrières au tir à l’arc peut inspirer une nation opprimée.

Nous avons joint par téléphone l’actrice de 21 ans, originaire du Kentucky, pour lui parler du film le plus attendu de sa jeune carrière.

Vous avez dû suivre un entraînement intensif pour jouer Katniss. Était-ce difficile de jouer un rôle aussi physique tout en maintenant votre poids?
C’est amusant, car je suis justement en train de manger (bruit de mastication). En fait, il y avait tellement d’activités physiques dans ce film que j’ai plus mangé sur ce plateau de tournage que sur tout autre. C’est sûr que j’allais perdre du poids à monter et à descendre une montagne toute la journée. Il fallait donc que je mange un cheeseburger pour reprendre le poids perdu.

Aviez-vous un nutritionniste et un entraîneur sur le plateau de tournage?
J’avais un entraîneur et j’ai eu un nutritionniste jusqu’au moment où nous étions satisfaits de mon poids. J’ai alors pu recommencer à manger à peu près tout ce que je voulais tout en continuant à m’entraîner pour que je garde la même taille.


Est-il vrai que vous êtes maintenant une passionnée du tir à l’arc?
C’est vrai. J’ai une relation amour/haine avec ce sport. C’est frustrant quand je manque mon coup et que je frappe l’intérieur de mon bras. Ça enfle et ça fait mal. Par contre, lorsque je réussis à toucher la cible, ce que je ressens est merveilleux. Je commence vraiment à adorer ça.

Est-ce qu’on peut dire que vous êtes la meilleure grimpeuse d’arbres à avoir été nommée aux Oscars?
C’est tout un titre, mais je l’accepte.

Quel est le secret pour être un bon grimpeur?
Un harnais et une corde (rires). Mon secret a été de m’entraîner en apprenant une chorégraphie précise: on place une main ici, l’autre là, en utilisant des nœuds pour s’accrocher. Ces nœuds ont ensuite été transférés sur les arbres en les camouflant dans l’écorce. Et puis, c’est juste une chorégraphie.

Pourquoi pensez-vous que The Hunger Games a interpellé autant de gens?
C’est une histoire qui nous rappelle le côté le plus sombre de l’humanité. Nous vivons dans un monde obsédé par la téléréalité et notre seuil de tolérance est constamment repoussé. Il nous en faut de plus en plus pour nous surprendre et nous intéresser. On se nourrit du drame des autres.

Et il y a  Katniss, qui représente le pouvoir de la femme.
Absolument, elle est le symbole de la révolution, de l’espoir et de la liberté. C’est une jeune fille forcée de faire des choses inimaginables. Elle veut plus pour le monde. C’est une sorte de Jeanne d’Arc futuriste.

Vous avez beaucoup de pression avec ce rôle: être à la hauteur des attentes des fans et porter sur vos épaules ce qui pourrait devenir trois films. Comment la supportez-vous?
Je ne peux pas vraiment penser à cela. Je veux dire que j’en suis consciente, je l’apprécie et je comprends son importance, mais il ne faut pas que j’y pense trop souvent parce que je vais paniquer.

Pensez-vous que de grandir avec vos frères dans le Kentucky vous a préparé à jouer le rôle de Katniss?
Oui, ça ne peut pas avoir fait de mal.

Quel genre de relation entreteniez-vous avec vos frères?
Je suis la cadette de la famille et plus proche en âge avec mon frère du milieu. Nous avions l’habitude de jouer dehors, que ce soit à la guerre ou des batailles, ce genre de choses. J’ai dix ans de moins que le plus vieux; il avait l’habitude de m’amener faire des tours dans sa voiture en écoutant de la musique et il me laissait jouer avec le bras de vitesse. J’avais une relation différente avec chacun de mes frères.

Vous avez seulement 21 ans, mais vous n’avez pas cessé de travailler depuis vos 16 ans. Qu’avez-vous le plus améliorer en tant qu’actrice?
Je crois qu’il m’est plus facile de laisser les choses suivre leurs cours. C’est un boulot ou il faut soit se dépêcher, soit attendre. Si on prend tout trop à cœur, ça peut rendre fou. On nous fait parfois venir sur le plateau de tournage à 4h du matin pour finalement nous faire tourner à 13h ou bien on tourne une scène des millions de fois, alors qu’il y a encore cinq autres scènes à tourner. Il faut juste se dire que c’est l’industrie du cinéma qui est comme ça, que c’est la raison pour laquelle je suis payée. Tout le monde fait du mieux qu’il peut. Il faut apprendre à vivre avec ça.
 
C’est vrai, l’énergie n’est pas illimitée et il vaut mieux ne pas la gaspiller en stress inutile.
Je suis rendue vraiment bonne à ça. Je travaille fort et je me repose aussi fort.

Que voulez-vous dire par se «reposer fort»?
Ça veut dire que je sors du lit pour aller manger ou aller aux toilettes, et c’est tout.

Amour fraternel
Dans Hunger Games: Le film, Liam Hemsworth (The Last Song), joue le meilleur ami et partenaire de chasse de Katniss, Gale Hawthorne.

Tout comme Jennifer Lawrence, Hemsworth – le plus jeune frère de Chris Hemsworth (Thor) – a dû subir une légère transformation physique pour son personnage qui, comme le reste de sa communauté, ne mange pas assez.

Et son frère aurait été d’un grand soutien: «J’ai perdu beaucoup de poids parce que je voulais avoir l’air d’avoir faim», dit-il par téléphone de L.A. Ma plus grande motivation est venue d’un texto de mon frère, juste avant le début du tournage. Il disait: «Hey le gros, ça s’appelle Hunger Games pas Eating Games.» C’est à ce moment que j’ai commencé à m’entraîner plus fort et à manger beaucoup moins.»

Vous voulez en savoir plus à propos de Hunger Games: le film? Cliquez ici et vous saurez tout!